J14 : Lens – Nancy

Ecrit par SFC le . Posté dans Ext 2009/2010, Extérieur, Photos

 
Ligue 1 : Journée 14 (samedi 21 Novembre 2009) 2-1
 

2 bus Saturday au départ de Picot en ce samedi matin, le seul déplacement du mois, une fois de plus dans le Nord, aura fait déplacé près de 120 personnes avec la Compagnie « Go Fast Tour Opérator 2009 ».

Les 2 charettes prennent le départ aux alentours de 11h15, de bons délires habituels dans les 2 bus en direction des Sangs et Or, via Reims.

Le trajet se passe tranquillement avec une pause de 45 minutes qui laissera le temps à Maïté (comprendre Paco) de vendre ses spécialités maison, à d’autres de se rouler sur le parking, au José de tourner un film porno et au groupe de faire une belle photo bâche.



C’est ainsi que nous arrivons à Lens sur les coups de 17h00, les bus se stationnent au parking visiteurs et nous prenons la direction d’une pizzeria proche du dépot de bilan qui sera ravie d’accueillir la grosse centaine de Nancéiens assoifée. Pas l’ombre d’un flic avant une bonne vingtaine de minutes. L’ambiance est festive sous l’agréable crachat du Nord. Après s’être rassasiés, nous déplorerons un vol de « singe pervers » exhibé fièrement tout au long du cortège par un vilain malfrat tout juste sorti d’une baignoire d’eau (?!). Les chants rouges et blancs résonnent fort dans les rues, jusqu’au retour au parking.

La fouille est correcte, c’est toujours agréable de se faire masser après un long trajet… L’entrée en parcage se fait en groupe mais sans aucun sifflet apparent. Au contraire, à l’annonce de notre bienvenue par le speaker, tout le stade nous applaudi…Fair play ces lensois !

A l’entrée, bel effet de masse avec un parcage rempli (500 Nancy à vu d’oeuil depuis le super podium), des étendarts et des écharpes levées. Ca commence à manquer de torches la d’dans ! (pardon président)



A la plus grande stupeur des capi, le rendu vocal n’est pas à la hauteur du potentiel, mais bon… ça bouge pas mal quand même. Ce putain de mégaphone de merde ne nous aidera pas non plus.

Sur le terrain, Nancy déroule mais 0-0 à la mi-temps.

Ca repart, Nancy ouvre le score à la 70ème, c’est Grenoble (!!) en parcage Nancéien ! Un classique « Aux Armes » fera effondrer les dernières mines présentes aux alentours.

Mais 10 minutes à peine plus tard, les chtis sonnent la révolte et nous plantent 2 buts. Hé non, on ne gagnera pas tous nos matchs à l’ exterieur… Les chants continueront jusqu’au bout grâce aux efforts de Tonton_Roots, Alex et moi même pour prouver que certains à Nancy on a de la fierté, même dans la défaite.

Le coup de sifflet final fait exploser Bollaert, quelques joueurs prendront la peine de nous saluer. Nous quitterons le stade après 20 minutes de fourires mais là… SLPS.

Rendez-vous dimanche pour la réception du champion en titre : Bordeaux !


Rédaction : Got
Photos : Moumoue, www.fansupporters.com & http://chardon86.canalblog.com/

J12 : Boulogne – Nancy

Ecrit par SFC le . Posté dans Ext 2009/2010, Extérieur, Photos

 

Ligue 1 : Journée 12 (samedi 31 Octobre 2009) 1-2

 

Départ très matinal mais ensoleillé pour le Saturday FC. Rendez vous fixé à 7h45, le départ se profile doucement, pour la plupart pas encore bien réveillée…

Direction Boulogne sur Mer, pour le plus champêtre des déplacements de l’année.

Les premières bières sont ouvertes et l’ambiance est timidement calme, bien qu’au fond le « PRT » est de mise… A mi-chemin, arrêt assez long sur une aire de repos belge, zone de passages des groupes de supporters belges d’après les traces sur les poteaux, logiquement surstickés… La pause finie, tout le monde repart en direction du ch’nord. C’est plat, il fait de plus en plus moche, pas de doute on est bien sur la bonne route.

Arrivée à Boulogne, sous la pluie et une brume bien grasse (à 15h il était 20h limite), on passe à proximité du stade, des cimetières … le bus se gare à côté du stade. Un mec de la sécu vient nous voir pour qu’on rentre dans le parcage … il est 14h30 et le match est dans à peine 4h30 ! Le groupe prend la direction du port de Boulogne et ses baraques à frites, grande descente qu’il faudra bien entendu remonter ensuite (nos vétérants la sentent moyen).

Arrivée au port, trois baraques a frites sont quasiment côte à côte. Une demoiselle enceinte, qui se fait gentiment draguer, alors que « chez Brigitte » la barraque est tenue par… un homme (elle devait se mettre charette la Bribri !). Pause frikadelle donc, sous les regards des fourgons de police qui nous observent manger… Le reste de l’après midi se fera en mode « Touristes » (non pas au musée ou devant des monuments, mais simplement…au bar). A 18h, tout le monde se dirige vers le magnifique stade de la Libération et ses 10 tribunes différentes, double fouille assez poussée pour certains.

Les chants prennent bien, l’ambiance est bonne avec un bloc d’environ 80 personnes, très majoritairement SFC (60 SFC ont fait le déplacement: bus + voitures). L’ouverture du score de Dia fera monter un peu plus l’ambiance. Les chants ne seront pas coupés par l’égalisation quasi immédiate de Boulogne.


 

 


 

En fin de rencontre, Nancy marque à nouveau devant nous par Hadji, qui par la même, fera exploser le parcage. Le stade se vide avant la fin du match, le parcage lui continue de pousser les rouges et blancs. Fin du match, 7 joueurs nous saluent. On se redirige vers le bus. Retour sous les « Vas y … mets toi charette ! » du fond du bus et l’innatendu film « Bienvenue chez les ch’tis » (Merci José ! mais la prochaine fois mets-toi charette !). Certains s’endorment, d’autres ont soif… Arrêt à nouveau en Belgique, puis au Luxembourg, les deux dans un brouillard et un froid assez terrible. Retour nocturne sur Nancy vers 4h30.

Excellent dep’, et pour le prochain on r’met ça dans le Nord, mais à Lens !


 Rédaction : Ropi

Photo : Kentin

J10 : Grenoble – Nancy

Ecrit par SFC le . Posté dans Ext 2009/2010, Extérieur, Photos

 
Ligue 1 : Journée 10 (samedi 24 Octobre 2009) 1-2
 
Départ plutôt matinal pour ce dép en Isère où Nancy allait affronter une équipe… Zéro ! : Le GF38. Départ donc peu avant 11h00, après l’arrivée de quelques retardataires. 58 Saturday prennent la direction des Alpes en bus, dans une ambiance sympa comme d’hab, et 5 autres en voiture. L’absence de certains Go Fast à l’arrière du bus se fait ressentir par certains. 1er arrêt et première pause/pose bâche. Paco en profite pour vendre ses sandwichs roulés sous ses aisselles spécialement pour le groupe ! Gras !



Le trajet est long, mais ça cap’ss dans toute l’allée, ça joue de l’armonica (!!), ça po-got ?, ça fume… bref un déplacement comme on les aime. Toinou aura la mauvaise idée de quicher un peu maladroitement partout dans le bus… Cherrrrrrs les frais de nettoyage ! A éviter.

A l’approche de Grenoble, une escorte assez conséquente nous intercepte au dernier péage, on kiffe cette ambiance ! Match à haut risque grand ! (Krkrkr) On a appris un peu plus tôt que nos stadiers ont essuyé quelques cailloux sur leur beaux J9 tous neufs…C’est l’Holveck qui va allonger le chèque !

En arrivant aux alentours du stade, RAS complet, que des schmitts, que ça, et quelques mastres habituels.

Fouille assez poussée, un certain Bay-watch réussira involontairement a rentrer un objet plus qu’illicite ! Sacré toi ! Un mec interpellé pour 2 bédos dans une boîte, elle aussi passée involontairement à la fouille, relâché 15 min plus tard, rien de bien méchant.

Entrée groupée et remarquée dans le parcage, pour prendre en pleine face la bronca et les sifflets des Grenoblois : ON A AIMé !

Présence des bâches SFC, AFC et RS et d’un petit drap des 3 Saar présents. A des fins esthétiques nous nous placerons dans le bloc central du parcage pour être à peu près compact. Aux dires et sms des Nancy restés derrière leur TV ou leur radio, le rendu n’a pas été trop vilain. Il fait chaud à Grenoble ce soir, tous à poil !



A l’entrée des joueurs, tendu d’écharpes, drapeaux, rien de bien clinquant… En face, un message en japonais pour leurs dirigeants. En tout cas on donne tout ce qu’on a en 1ère mi-temps et l’agitation est irréprochable.
Sur le terrain on joue comme des danseuses et à la reprise de la 2ème mi-temps on encaisse un premier but qui en calmera malheureusement plus d’un, jusqu’ à ce somptueux-ultra-magnifique CSC ! Ahahahahaaaaaaa ! Hummmm hmmm ahaaa ! Le stade des Alpes ressemble à son tour à une cathédrale et nous laisse résonner un AUX ARMES bien gras !



Il nous reste 15 min pour tuer les derniers de Ligue 1 et on y croit ! Miracle, l’arbitre paye son pénalty, transformé somptueusement par le Youssouf ! Les Grenoblois à notre gauche qui n’ont fait que nous chambrer dès leur premier but avaient d’un coup la queue entre les jambes ! On en profite pour relancer un AUX ARMES histoire de les faire rêver un peu ! ILS ONT AIMé !

Fin du match, les nôtres nous saluent, Grégo et Abdès lancent leur maillot. Les « Merci Grenoble », « Pas de point, pas de ligue 1 » en essouffleront plus d’un… ON LES A B***** !!!



Petite photo en parcage avant de reprendre la route.



RAS à nouveau autour du stade, on se fait escorter comme des bandits pendant 30-35 bornes, cela n’empêchera pas 2 magnifiques lancers de pierres contre nos vitres sur l’autoroute à plus de 25 km du stade (Inscrivez-vous au J-O les mecs !). Seules les vitres exterieures sont tombées pour le plus grand bonheur de tous qui passeront un retour bien au chaud !

Hormis ce petit épisode lolesque, le retour sera partagé entre fourires et débats sur le match retour, débat sur la vie du Mif et sa casquette commando, jusqu’à l’extinction générale des feux vers 2h30.

Arrivée sur Nancy vers 3h20 ou 4h20 voire même 12h20, on sait plus avec ce changement d’heure… Hein Mif ?…

Comité d’accueil GO FAST à souhait toujours aussi sympathique ! Enfin sympathique pour tous sauf pour le Bay Watch qui découvrira la nouvelle version de sa voiture : Ni GT, ni turbo mais KOH-LANTA !



Paysagistes on tour’ !

Rendez-vous à Boulogne pour un dép qui s’annonce des plus champêtre de l’année…


 

 Rédaction : Got

Photos : Le Nain (de Fort Boyard)

J8 : Paris SG – Nancy

Ecrit par SFC le . Posté dans Ext 2009/2010, Extérieur, Photos

 

Ligue 1 : Journée 08 (samedi 03 Octobre 2009) 1-1

 

Le RDV est donné à l’heure de l’apéro pour ce court mais néanmoins bon déplacement au Parc. 3 bus SFC (enfin 3 et demi « à la baaase » au départ ; le premier du Comité Go Fast et des Allemands (25 présents, « Merci pour venir ») de tous groupes (SC’95, Boys, Lunatic’s + Neunkirchen), le second bus les jeunes avec une majorité d’ex-SNE et le troisième dirigé par les anciens, pas le troisième âge mais presque ; le Minibus étant annulé pour cause de plan-bites…(La prochaine fois on paye les noms, prénoms, n° de portable direct sur le site) !

Direction la Capitale pour toute la bande de joyeux lurons, comme d’habitude l’ambiance est au beau fixe, le soleil étant lui aussi de la partie en ce samedi d’octobre. Dans le premier bus ça skie, ça tourne au Rosé / Vodka / Ponch Mirabelle Maison, parfois même les 3 dans le même verre, dédicace à toi Antho-BG, où ça joue à Pierre R**** Talon (jeu gratuit sans obligation d’achat, règle du jeu sur demande…). Le deuxième c’est plutôt la Jamaïque mais les jeunes tiennent bien la route, dans le troisième nous avons droit à un one-man-Show d’un dénommé Arthur. Un peu avant Somessous, un Allemand nous sort des Frikadelles faites maison, 50 pièces que tout le monde s’arrache, comme Patrick s’arracherait une blondinette de 8 ans, ça éponge bien en tout cas !

Pause / Pose photo difficile, on tient pas tous derrière la bâche !



On repart de plus belle direction l’escorte, le périph’ et tout le tralalala. Un peu à sec soit-dit en passant ! Arrivée près du stade bien tard la fouille se fait dès la descente du bus par les flics un peu zélés sur les bord, mais fouille « normale » malgrés tout. Cortège encadré jusqu’au parcage, on arrive à 5min du coup d’envoi seulement. Entrée en parcage remarquée et Bâchage SFC NANCY sur la ficelle, comme on peut, surbâchage SC’95, Lunatiks et Boys sans oublier la bâche « Unis dans la douleur, RIP Brice » pour le malheureux Toulousain.

Le match démarre, ça bouge bien devant le Got, agitation constante sur tout le bas du parcage. Pas ridicule sur les chants, on se fait quelquefois entendre par Auteuil. Sur l’ouverture du score d’Hadji à la 12ème minute, c’est l’euphorie habituelle ; nous sommes vite refroidis cependant par l’égalisation quelques minute plus tard. Un noyau de 100 types ne lâche rien jusqu’à la mi-temps, chants divers et variés mais peu audibles. Deuxième mi-temps sur la même lignéel, quelques « Aux armes » et « Ils sont 11 sur le terrain », le parcage ne donne pas tout… Ceci dit, trop de « touristes » comme tous les ans au Parc des Princes.

Fin de match, ovation des joueurs qui viennent en grande majorité saluer les 700 Nancéiens présents ce soir là.

Rapidement côté parisien : moins bons que les autres années, Tifo contre la Mucoviscidose à l’initiative des Karsud ; le groupe Grinta en Auteuil basse a du mal à faire bouger les extrémités, pour les autres groupes c’est vraiment bon dans l’ensemble. Boulogne, pas trop entendu sauf sur les échanges. A noter les 5min de silence spontanée dès la reprise de la seconde période, respectées évidement par nous même, pour Brice qui fût ensuite acclamé par les groupes.

On retourne aux bus ; on a la joie de constater, comme souvent que les bus ont été mis sans dessus dessous par la police, sans notre accord bien sûr, pour une fois l’alcool n’a pas disparu, normal il n’y en avait quasiment plus, du moins dans le 1. On repart sous escorte, direction Nancy calmement mais sûrement. Quelques bizuth dans le bus 2 où l’alcool coule encore, sales jeunes. Dans le bus 1 c’est plutôt discussions et fou rire avec les Allemands, entre les pigeons du Boris, Oncle Ben’s du Z et compagnie, le voyage passera beaucoup plus vite. Petit comité d’accueil de retour à Nancy, échange cordiale entre Nancéiens ! Gras !

Vivement Marseille !



 Vidéo : 5 minutes de silence pour Brice


Rédaction : Mif

Photos : http://www.fansupporters.com

J6 : Lorient – Nancy

Ecrit par SFC le . Posté dans Ext 2009/2010, Extérieur, Photos

Ligue 1 : Journée 06 (samedi 19 Août 2009) 3-1

52 ! C’est bien le nombre de « Saturday » qui étaient présents samedi soir à 19h00 pour le coup d’envoi de ce match de haut standing : Lorient vs Nancy !

C’est une première dans l’histoire d’un groupe d’ultras nancéiens de réussir à remplir un bus jusque cette petite ville bretonne.

Qui dit déplacement exceptionnel dit bus… de merde ! Hé oui, d’entrée, on constate que le bus d’un confort digne de celui des scolaires nous portera à 900 bornes (ALLER !) de nos terres. Cela ne refroidira pas la troupe des GO FAST qui annonce la couleur directe en placardant le nouvel emblème sur le haillon arrière du bus.



 Le bus décolle vers 23h00 et les premiers chants ne se font pas attendre, les débouchonnages de bouteilles non plus ! (Allez comprendre, Antho avait déjà fini son litre de Cabernet avant même le 1er mètre)

Tout le monde est excité à l’idée de découvrir le mythique et grandiose « Stade du Moustoir », au point que certains, n’ayant même pas franchis le cap des 300 bornes claquent leur quiche poliment mais surtout proprement, tellement l’émotion est grande. Les grands joueurs du « Pierre-R****-Talon » n’en feront pas moins après d’énormes fou-rires à l’arrière du bus. Le tout sera ponctué par une démonstration « Yamakasi » d’un dénommé P’tit C.

Les heures passent, les kilomètres et la nuit aussi, doucement mais sûrement A l’approche de Rennes, le bus reprend de l’énergie après un long moment de silence. Il est 9h00 et on arrive sur la côte atlantique, le temps de se perdre dans un port de cargo et de trouver « Larmor Plage » et ça y est ! On y est !

Il est à peine 10h00 et 50 types débarquent sur la plage devant les badauds lorientais qui n’ont rien d’autre à faire que de ramasser des crabes ou courir un samedi matin. Vous me direz, nous non plus on avait rien d’autre à faire que de faire 900 bornes pour aller voir un match !



Le premier à s’élancer dans l’eau c’est Mat’ un ex-clique puis un 2ème, un 3ème… c’est 7 ex cliques qui gouteront à l’eau salée de Lorient et elle était bonne ! Pierroots, après avoir rendu à César ce qui est à César, se sentira léger. Hard !

Le ballon tourne sur la plage, les « gens » se baignent, d’autre bennent, on se croirait en plein mois de Juillet mais sur la plage il n’y avait bien QUE nous et des mouettes…



Le temps de poser pour une photo bâche et c’est partit pour le centre ville situé à quelques kilomètres, nos 2 chauffeurs étant partis à l’hôtel, nous opterons pour le bus de ville (Mif ! Jam! Les collègues ! ».



Arrivée dans Lorient centre, il est un peu moins de midi, la plupart foncent vers les spécialités locales telles que Mc Do ou ricains et d’autres s’installent en terrasse. Là, le show commence, pas le moindre passant ne sera épargné d’une attaque personnalisée. (Antho, Ptit C, Pof, Lamasse en première ligne) Enormes fou-rires…



Nous sommes samedi après-midi et Lorient s’éveille timidement, et c’est seulement vers 15h que la ville se peuplera et ressemblera enfin à une ville habitée. Le temps devient long, Lamasse ne trouve rien d’autre à faire que de tirer un coup franc « Platinien » au dessus du trafic de bus. En pleine lunette ! Oui mais pas dans la lunette d’un but (bah nan y a pas de but dans un centre ville !) mais dans LES lunettes d’une mamie qui sortait paisiblement d’une boutique. Idiot ! « Je vais porter plainte ! ».

Nous continuons à boire tranquillement et décidons d’aller faire un tour autour du Moustoir, histoire de faire passer le temps et de revenir se poser à nouveau au bar, pour finalement re-bouger dans un petit parc à coté. Le temps devient vraiment long mais c’est sans compter sur les 1001 histoires vécues par notre prof national qui en amusera plus d’un. Après le défi « Rémi Gaillard » et l’arrivée de Diffati Harold, nous prenons ENFIN le chemin du parcage !

Petit cortège bien sympathique (à noter l’absence totale de Police, ça change !).



La sécu nous attends de pied ferme à l’entrée du parcage après que Mif ait marché dans une grosse merde d’origine humaine (dûe à la présence d’une chaussette de tennis à côté.) Hard x2 !

Double fouille assez poussée, interdiction de rentrer le moindre sac, peu importe, on bâche ce que l’on a pris sur nous (le reste des drapeaux, tambours sont restés dans le bus faute de se les trimballer toute la journée).

Nous voilà donc dans ce bon vieux stade (qui néanmoins est en réfection). Le speaker local salue notre présence à 2 reprises, ça fait plaisir. Les 3 tribunes sont plutôt bien garnies, les Merlus sont là (un bloc de 80 types grand maxi). Rien de spécial à l’entrée de notre coté, « les lorients », eux ont sorti drapeaux et étendards.



Un objectif ce soir : se faire remarquer ! En première, on lâche tout ce qu’on a pour un rendu pas mal du tout, le chant « Gagne pour nous ! AS NANCY LORRAINE ! » claque vraiment bien mais est très sport à tenir ! A la mi-temps, tout ce petit monde reprend son souffle, nous sommes menés 1-0 ET ON S’EN BAT LES C******* !

La 2ème repart timidement, on joue comme des branques mais nous en parcage on continue à tout donner (on s’est pas tapé 900 bornes pour chialer !) « Olélé Olala, qui ne saute pas, est un Lorientais ! » accompagné d’une chenille folle, prouvera aux supporters locaux qu’on n’est pas venu que pour regarder le match ! A la 60ème on se mange un 2ème but, et alors ?



Décision est prise d’alerter les bretons sur le risque actuel de la contamination de la grippe A.



 Message passé, on redescend pour enchaîner sur un méga super ultra nouveau chant « LES ROUGES ET BLANCS ! C’EST LES MEILLEURS ! IL FAUT CHANTER ! POUR NOS COULEURS ! Léléléléla Oohoohoo Oohoo Ohhooo Léléléléla Ahaaahaaaa Ahaaaaaa ! ». Ce chant, j’suis quasi certain que la cinquantaine de Nancéiens présents ce soir là l’ont eu en tête tout le début de la semaine !



Bref énormes délires jusqu’à la fin du match (entre temps Nancy aura marqué un but puis encaissé un pénalty). Coup de sifflet final, les joueurs ont ce magnifique réflexe de venir nous saluer devant le parcage pour clôturer cette énorme soirée.

Le Moustoir se vide vite mais nous laisse le temps de dire au revoir aux Merlus que l’on aura vu que 94 minutes sur 10h de présence sur leurs terres. « Gaaarrrrre auxxxx Merluuuuhuuuhuuus ! »

C’est le moment le plus difficile du dép… quand tu te dis « Bordel encore 11h de bus ! ». Hé oui, mais ce soir on était là, on a représenté Nancy à l’autre bout de la France, la bâche Saturday était posée, et c’était bien ça le plus difficile à réaliser…

Le retour se passe en majorité dans le calme, un calme bien mérité, pour une arrivée sur Nancy peu avant 8h00 le dimanche matin.

Nettoyage habituel du bus (bien respecté par tous, merci pour le groupe), remerciements également avant de partir aux chauffeurs qui ont dû nous supporter…

En conclusion un déplacement hors normes et des souvenirs gravés dans l’histoire du SFC.


Rédaction : Got

Photos : Kentin, www.fclorient.net